Brasserie de Montbenon x Laurène Paternò & Jean-Philippe Clerc


L'air que Laurène et Jean-Philippe chantent et jouent est la "Valse de Juliette", extrait de l'opéra Roméo et Juliette de Charles Gounod.

Le contexte est le suivant : nous sommes au tout début de l'opéra, Juliette est très jeune et se trouve à un bal masqué, celui organisé à l'occasion de son anniversaire. Elle est enivrée par la joie du moment et la légèreté que lui offre son jeune âge, elle se délecte de cela. Elle évoque ensuite le fait que le jour où l'amour est là, cela prend fin (effectivement, on connaît la suite de l'histoire...). Cependant, elle n'a pas envie de s'y projeter et préfère profiter de la joie et de l'insouciance car à ce moment, c'est la seule chose qui compte. Laurène avait envie de proposer cet air, car il est l'expression de la légèreté, du bonheur, de l'insouciance. C'est un véritable souffle de vie.


Laurène Paternò

Après une licence d'italien, Laurène Paternò intègre la Haute École de Musique de Lausanne en Bachelor, puis y obtient un Master de Soliste en 2019. Dans ce cadre, elle interprète les rôles de Blanche de la Force (Dialogues des Carmélites, F. Poulenc), de Susanna (Le Nozze di Figaro, W. A. Mozart), et fait ensuite ses débuts en tant que Serpina (La Serva padrona, G. B. Pergolesi) dans une production de l'Opéra de Lausanne donnée au Bhoutan en 2018. Elle est Mélusine dans Les Chevaliers de la table ronde (Hervé) dans le cadre de la Route Lyrique (tournée de 20 dates donnée en Suisse romande, produite par l'Opéra de Lausanne) en 2019, puis Sofiya/Yelena/Agent KGB dans Laïka, le chien de l'espace (R. Hepplewhite) à Fribourg. En 2020, elle fait partie de la programmation de l’Opéra Comique de Paris pour une reprise de Laïka, le chien dans l’espace, de celle de l’Opéra de Lausanne pour les productions L’Elisir d’amore de G. Donizetti (rôle de Giannetta) et L’Auberge du Cheval blanc de R. Benatzky (rôle de Clara). Elle fait ses débuts au Grand Théâtre de Genève en 2021 en tant que Fille-Fleur dans Parsifal de R. Wagner. Elle est lauréate du 1er prix et du prix de l'HEMU de l'édition 2019 du concours Kattenburg, à l'Opéra de Lausanne sous la direction de John Fiore. En concert, elle a eu l'occasion de se produire aux côtés d'ensembles suisses notables (OCL, Gli Angeli Genève, Orchestre de Chambre Fribourgeois...). Récemment, elle a également produit son premier album : Incitation au voyage, une incitation latine à rêver à des lieux, des parfums, des couleurs et sonorités d’ailleurs.

Jean-Philippe Clerc

Après avoir obtenu un diplôme de piano avec Elisabeth Athanassova au Conservatoire Supérieur de Musique de Genève, Jean-Philippe Clerc s'est perfectionné avec Esther Yellin à la Fondation Neuhaus. Passionné d'opéra, il travaille actuellement comme coach vocal, pianiste et chef de chœur à l'Opéra de Lausanne et à la Haute École de Musique de Lausanne. En plus de ses engagements institutionnels, Jean-Philippe Clerc prépare de nombreux chanteurs pour leurs rôles à l'opéra et se produit régulièrement en récital en tant qu'accompagnateur. En tant que maestro al Cembalo, il a dirigé Alcina de Haendel et Così fan tutte de Mozart à Sion, ainsi que La Serva Padrona de Pergolèse, une production de l'Opéra de Lausanne mise en scène par Eric Vigié et donnée au Bhoutan en novembre 2018.


La Brasserie de Montbenon est l’une des plus belles terrasses lausannoises avec une vue sur les Alpes et le lac Léman. L'endroit est le rendez-vous de tous, des artistes, mais aussi et surtout des gourmands avec des plats à se lécher les babines !



© 2021 Marine Gasser

Vidéos Alexandre Mottier | Photos Carlo De Rosa