La Pomme de Pin x Ricky Rorsch



Mardi 9 mars, Esplanade de la Cathédrale de Lausanne. Il fait gris mais il y a un air frais positif qui se balade. Il doit être 09h18 quand Intuifilm me parle de réaliser une performance dans un restaurant. Il m’explique le projet. Je suis emballé et touché par sa proposition. Il est logique de répondre favorablement à cette demande.


Samedi 13 mars, chez moi sur mon canapé à regarder Kaamelott. Je ne me souviens plus du temps qu’il faisait ni de l’heure. Je reçois un appel d’un numéro que je ne connais pas. Je décroche. C’est Marine, responsable du projet « Une bouffée d’art ». Elle m’explique en détail comment se passera la performance. Je suis excité et motivé.


Mardi 16 mars, restaurant À La Pomme de Pin à la cité. Il est 13h56 quand j’arrive et il fait gris mais la positivité est toujours au rendez-vous. L’installation commence. Après quelques minutes, on me donne le feu vert et je peux démarrer. Je mets mes écouteurs et balance du Ennio Morricone. Je prends quelques secondes pour observer ma toile. Je me lance. Cela dure un peu moins d’une heure. Elle est finie. Elle a son charme. Quand je fais une oeuvre, elle est faite avec l’humeur du moment.


Elle est offerte à George, le propriétaire de l’établissement.


Ricky Rorsch


La Pomme de Pin est nichée dans l’une des rues pavées de la Cité, l’enseigne verte forgée à l’ancienne vous indique l’entrée d’une maison chaleureuse, avec son café-brasserie et son restaurant, plus intime. Le patron Georges y interprète, avec amour et maîtrise, les classiques de la gastronomie.